Que nos cœurs s’ouvrent

  • Crédits : Dominique Metreau

Par la Compagnie Théâtre du Grabuge

L’actrice. – Je voudrais que tu me fasses parler. Les mots je ne les ai pas. Alors je dis les mots des autres. Je suis actrice. Il y a beaucoup de gens comme moi qui ne trouvent pas les mots. Tous ces gens dans cette salle obscure, n’est-ce pas ce qu’ils recherchent aussi ? Qu’on parle pour eux ?

L’autrice. – Je veux bien. Ce serait un exercice d’empathie. J’essaierais de me mettre à ta place. Tu essaierais de te mettre à ma place. Puis je m’isolerais pour écrire, hantée par les visages, les textes, les conversations, les improvisations. Je t’apporterais, tremblante, mon texte. Tu apporterais des masques, des objets, des personnages.

Deux complices de l’École du Théâtre National de Strasbourg fabriquent un spectacle entre récit de soi, recueil d’histoires, enquête de terrain et rêverie philosophique. Elles se saisissent du théâtre comme d’un laboratoire d’empathie où se prépare et se transforme notre rapport à l’autre.

Texte Pauline Haudepin
Jeu Maud Pougeoise
Création lumière et son Laurence Magnée
Costumes Léa Gadbois-Lamer
Mise en scène Pauline Haudepin

 

Programme

mardi 10 mars 2020