Sylvie Fabre G., poète, a commencé à publier en 1975 dans la revue Sorcières à Paris. Longtemps professeur de Lettres, elle se consacre désormais à l’écriture. Depuis 1976 elle est présente dans de nombreuses revues et anthologies en Europe et au Canada et traduite en plusieurs langues. Elle a publié une trentaine de recueils poétiques et de récits chez différents éditeurs dont, ces dernières années, Frère humain, éd. L’Amourier (Prix Louise Labé 2013), L’intouchable et Ce que tu nommes ta maison, éd. Le Pré Carré (2016 et 2017), Tombées des lèvres, éd. L’Escampette (2016), Nos feux persistent dans le noir, éd. Le Verbe et L’Empreinte (2017), La Maison sans vitres, éd. La Passe du vent (à paraître en 2018). Elle a aussi réalisé une quarantaine de livres d’artistes avec peintres, photographes, calligraphes et graveurs chez différents éditeurs. Elle pratique la photographie en amateur, la traduction de poètes italiens et publie des notes critiques (sites et revues).

Archives