Poète, Laurent Doucet est tombé dans l’Athanor du Surréalisme à l’âge de 17 ans. Son recueil Au Sud de l’Occident (Éditions La Passe du vent, 2015) est inspiré d’un voyage dans le désert marocain. Il a aussi participé à l’ouvrage collectif J’ai cessé de me désirer ailleurs, paru en 2016 chez le même éditeur, pour saluer la mémoire d’André Breton. Il préside l’association « La Rose Impossible ».

Archives